CITY GAME STUDIOGESTIONNEWSSTEAMTEST

City Game Studio : notre test de ce jeu de gestion avec un grand G

Date du test : 15/04/2020
Version du jeu : 0.30.2
Temps de jeu : 04H00
Disponible sur : Steam
Genre : gestion
VOIR LA FICHE DU JEU

Note : ce test a été réalisé avec une version anticipée (v. 0.30.2) et donc non finalisée. Les éléments évoqués sont donc susceptibles d’évoluer selon les prochaines mises à jour effectuées par les développeurs.

Un jeu vidéo dans lequel vous êtes à la tête d’une startup de développement et d’édition de jeux vidéo! Voilà qui est original. Bienvenue dans City Game Studio, un jeu de gestion en accès anticipé sur Steam.
Et pour un jeu en accès anticipé, je peux vous dire que City Game Studio a de quoi vous occuper de nombreuses heures!

L’interface est claire et fonctionnelle pour cette version 0.30.2. Le jeu disponible en français.

Mais commençons par le commencement. Vous débutez la partie chez vous, dans une modeste pièce, dans les années 70. Les premiers jeux vidéo débarquent sur le marché, les premières consoles envahissent les salons des gamers, et vous décidez de profiter de ce nouveau marché pour vous remplir les poches et pourquoi pas, pour bâtir un empire. Dès le début, City Game Studio impressionne par la qualité de sa finition : pour cette version 0.30, le jeu est très propre, fluide, les temps de chargement très courts, l’interface est soignée, et le tout intégralement traduit en français. Quant aux graphismes, ils sont de bonne qualité, suffisants pour un jeu de la sorte. Un léger tutoriel vous accompagne au début, mais l’ergonomie générale et la clarté des informations font que vous vous appropriez les fonctionnalités même avancées bien rapidement, sans difficulté.

Vous débutez modestement chez vous.

Vous décidez donc de développer votre premier jeu vidéo (pas le choix, les autres fonctionnalités sont au début inaccessibles, on en reparle après ne vous inquiétez pas). Un jeu indie donc, indépendant de tout éditeur. Les parties plus avancées vous permettront de développer des jeux dits « normaux », à plus gros budgets, puis encore plus importants, jusqu’aux jeux AAA tels un Assassin’s Creed Odyssey ou un The Witcher 3.
Charge à vous de choisir son genre – gestion, simulation, RPG, aventure… les choix sont très nombreux – ainsi que sa thématique (horreur, médiéval, fantastique, …). Attention à bien prendre en compte les tendances du moment. Si les gamers attendent des jeux thématisés « zombies », et que vous partez dans la branche « animal domestique », pas certain que le succès soit au rendez-vous lors du lancement. Sauf si d’ici la sortie, les attentes des joueurs ont évolué.

Vous choisissez le titre de votre jeu, sa catégorie, la plateforme sur lequel il sera disponible, et c’est parti!
Les thématiques de jeu sont nombreuses.

Vous choisissez ensuite la plateforme sur laquelle vous souhaitez développer. Au début du jeu, ce n’est pas une donnée trop problématique, le choix des consoles est encore très limité. Mais au fil des années, choisir sa plateforme selon sa part de marché est crucial : allez vous développer pour cette console GES à 89% de part de marché vous garantissant de toucher de nombreux joueurs potentiels mais ayant déjà 2 ans d’ancienneté – et qui disparaîtra donc prochainement, ou miserez vous sur la Mega System, plus récente et donc à la durée de vie plus conséquente, mais n’ayant pour l’heure que 15% de part de marché?
Comprenez déjà que City Game Studio expose d’ores et déjà toute sa richesse, et vous présente aussi sa large rejouabilité.

Les différentes plateformes disponibles n’ont pas toutes les mêmes parts de marché.

Le genre, la thématique, et la plateforme choisis – ainsi que le nom -, place au développement de votre jeu qui s’effectuera en 3 temps de gameplay (Design, Développement et Polissage) et qui sera plus ou moins long selon vos capacités (qui se développent progressivement) et vos choix. Lors de chacune de ces 3 phases, vous pourrez personnaliser votre jeu, le perfectionner, en ajustant des paramètres tels que les personnages, le gampeplay, les graphismes, etc. un choix qui se densifie au fil de votre développement également (il faudra ensuite bosser le tutoriel, l’interface, l’optimisation, les éventuelles mises à jour).

La personnalisation de votre jeu s’effectue au fil du développement, divisé en 3 phases : Design, Développement et Polissage.

L’argent rentrant alors, déménager vers des locaux plus spacieux est nécessaire : là aussi City Game Studio fait fort. La carte de la région est vaste, propose de nombreux studios à l’achat ou la location, et pousse même le vice jusqu’à offrir des choix de personnalisation très développés. De la couleur des murs, du sol, au mobilier de vos nouveaux locaux, nous ne sommes pas dans Les Sims 4 mais l’idée est là. Et ajouter fontaine à eau ou machine à café ne sont pas que des choix esthétiques : ils influeront également sur le bonheur au travail de vos salariés et donc sur leur productivité.

La carte de la région est vaste : vous pouvez y trouver de nouveaux locaux et y voir vos concurrents.
Petite startup qui s’agrandit bien vite.

Votre studio se développant, l’embauche de nouveaux développeurs devient nécessaire. Ils ont tous des compétences différentes, des exigences salariales aussi, et les recruter ne sera pas la seule nécessité. On recrute alors un responsable RH (vous permettant d’influer sur les horaires de travail et le salaire de vos salariés), un producteur, ou bien encore un comptable.

Gérez votre personnel dans les moindres détails.

Petit à petit, vous diversifiez votre startup : en parallèle du développement de vos propres jeux, vous pouvez désormais assurer le portage d’un de vos jeux sur une autre plateforme, pour toucher encore plus de joueurs, mais également optimiser votre moteur de jeu (ou bien utiliser un moteur open source ou payant – sous forme de royalties), mais aussi remplir différents contrats, ou développer pour un éditeur plus connu – mais qui vous imposera des contraintes.
C’est un réel plaisir alors de voir votre puissance technologique évoluer. De jeux en 2D monochromes, à l’arrivée de la 3D, aux scènes cinématiques, à la compatibilité manette ou souris, vous évoluez en même temps que la société.
Arrivé aux années actuelles, il vous est alors possible de sortir des jeux gratuits, financés par la publicité ou via des achats in-game.

La gestion financière est très complète.
Développer de nouvelles recherches vous permet d’augmenter votre catalogue et la qualité de vos jeux à venir.
Au fil des années, vous pouvez également optimiser/moderniser votre moteur de jeu « maison »: de jeux en 2D monochromes, à l’arrivée de la 3D, aux scènes cinématiques, à la compatibilité manette ou souris, vous évoluez en même temps que la société.

City Game Studio ne s’arrête pas là : afin de développer plusieurs jeux en même temps (2 petits casual game assureront les rentrées d’argent le temps de sortir votre gros AAA dont le développement a pris du retard), l’achat d’autres studios est nécessaire. Ou le rachat, car la concurrence est bien présente, et si il est possible d’espionner vos petits copains – voire de pirater leurs jeux pour anéantir toute concurrence – un bon gros rachat à coup de millions d’euros règle le problème.

Surveillez de près vos concurrents, espionnez les, ou mieux: piratez les.
Le piratage se présente sous forme d’un mini-jeu dans lequel vous devez reconstituer une ligne de code en un temps voulu.
NOTRE AVIS

Une claque. Un coup de cœur. City Game Studio impressionne tant par sa richesse que par la qualité de finition proposée. Pour un jeu en accès anticipé, c'est un sans faute sur le plan technique : les graphismes sont de qualité, les chargements très rapides, l'interface claire et très bien conçue. Mais c'est surtout par les nombreuses mécaniques de gameplay proposées et par sa richesse de contenu que City Game Studio finira par vous éblouir : développer, concevoir, optimiser, embaucher, déménager, agencer, rechercher, promouvoir, racheter le concurrent, le pirater. La durée de vie est d'ores et déjà colossale, et la rejouabilité des plus totales. Une petite pépite de jeu de gestion, qui continue à s'étoffer au fil des mises à jour.

  • Réalisation technique
  • Graphismes et direction artistique
  • Richesse en contenu
  • Durée de vie
  • Rejouabilité
User Rating: 4.5 ( 1 Votes )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *